CONTACTEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES

 

Amélioration des symptômes après l'arrêt du gluten et du lait de vache - source « Emmanuelle Seve »

Amélioration des symptômes après l'arrêt du gluten et du lait de vache - source « Emmanuelle Seve »

 

 
Extrait du blog d'observations d'Emmanuelle Seve «Unissons-nous pour comprendre», maman d'Eléonore : http://emmanuelleseve.unblog.fr/

Voici l'histoire d'Eléonore qui pourrait aussi être l'histoire de notre fille Nathalie :
 
 
 
Si un enfant entreprend un tel régime (régime sans gluten et sans caséine), il est souhaitable de voir assez rapidement une amélioration des symptômes, il n'y a pas besoin d'attendre une année pour se convaincre que ça marche. S'il n'y a aucune amélioration d'aucun symptôme après deux semaines, c'est que le régime n'est pas fait adéquatement.
 

Quant à prétendre qu'un tel régime puisse guérir toute forme d'autisme, surtout les plus graves, je ne me le permettrais pas. Chez Eléonore, l'amélioration des traits autistiques est dû sans doute à beaucoup de facteurs.
 

Chez Eléonore :
 

L'amélioration des symptômes s'est fait dans le même ordre chronologique que l'apparition des symptômes.
 

En effet, il y a d'abord eu les troubles intestinaux, suivis de près par les troubles bronchiques et finalement l'installation des traits autistiques.
 

Amélioration des troubles bronchiques :
 

Les troubles bronchiques se sont manifestés dans l'ordre suivant, d'abord une bonne toux bien grasse suite à la pneumonie, puis des toux fréquentes, très sèches plusieurs nuits d'affilées. Eléonore n'a jamais eu d'autres symptômes que la toux, ni otites (à part la première de sa vie, 3 jours après le vaccin de la rougeole), très peu de rhumes. Les toux sèches se sont en revanche très souvent transformées en bronchites, et la toux ne finissait par passer que si elle avait passé de très sèche à très grasse. Tant que la toux était sèche, elle ne s'arrêtait jamais de tousser. Très vite, elle fut diagnostiquée de toux asthmatiformes (toux faisant de l'asthme), il s'agit d'une hyperréactivité de la bronche qui ne laisse plus sortir l'air de manière adéquate) et elle dut prendre des sprays, surtout le ventolin, pendant plusieurs années, elle avait facilement plusieurs épisodes bronchiques par années. Elle ne prit toutefois pas le bronchodilatateur toute l'année, seulement lors d'épisodes bronchiques.
Le lait de vache fut arrêté tout de suite après le vaccin de la rougeole, le gluten à l'âge du 6 ans. L'arrêt du lait de vache seul ne diminua que très peu les troubles bronchiques. Ce qui en revanche fut très vite efficace, ce fut l'arrêt du gluten. Ce n'est qu'à partir de ce moment que les troubles bronchiques cessèrent mais progressivement, elle commença à en faire beaucoup moins. Il y a quelques années, elle fit une violente crise d'asthme pour laquelle elle dut être hospitalisée, elle m'annonça le lendemain qu'elle avait craqué pour un gâteau et du pain avec gluten. La réaction fut terrible. Mais dès l'arrêt du gluten, en deux jours, l'asthme disparut instantanément, sans traitement. Evidemment, si un enfant a un traitement bronchodilatateur, il va sans dire qu'il doit continuer son traitement et ne l'arrêter qu'avec l'accord de son médecin.
Certains appellent l'asthme, un eczéma bronchique, d'autres une maladie d'élimination. A mesure que le temps passe, elle a de moins en moins de réactions. Elle était très allergique aux chats, il y a quelques années, mais n'a jamais eu d'allergie à ses propres chats, pour autant qu'elle ne les touchait pas. En effet, jusqu'à l'année passée, elle avait encore les yeux rouges, si elle mettait les doigts dans ses yeux après avoir touché le chat, mais même ce symptôme semble s'atténuer avec le temps.
 

Eléonore n'a plus jamais eu de vomissements de glaires provenant des bronches. Son système respiratoire s'est bien assaini.
 

Juin 2008 : Eléonore ne tousse quasiment plus jamais, à l'exception d'un refroidissement très rarement, qui passe en 2-3 jours sans traitement et les symptômes sont discrets.
 

En juin 2008, nous avons entrepris le drainage de tous ses vaccins en homéopathie séquentielle (drainer les vaccins du dernier reçu au premier, véritable nettoyage en profondeur) chez le Dr Romain Elmiger à Pully (le fils de Jean Elmiger, l'inventeur de l'homéopathie séquentielle), avec une nette amélioration de la sphère bronchique, puisque il n'y a plus aucune petite toux, et à l'effort, Eléonore peut courir sans que les bronches ne fassent un spasme.
 

Amélioration des troubles intestinaux
:
 

Les troubles intestinaux n'ont pas passé avec la suppression du lait de vache pour du lait de soja, (préparation spéciale pour enfants ne supportant pas le lait). Comme, je l'ai déjà décrit, les troubles intestinaux durèrent de longs mois.
 

Elle garda un intestin sensible et la véritable amélioration se remarqua très nettement à l'arrêt total du gluten, pour autant qu'elle ne fit pas d'exception. Evidemment, la moindre exception se soldait par un trouble intestinal, (diarrhée pendant quelques jours). C'est un symptôme qu'elle ne connaît plus du tout. Elle a un intestin qui fonctionne très bien depuis plusieurs années.
 

En médecine chinoise, bien connue des accupuncteurs, il y a le méridien gros intestin-poumon, ces deux organes fonctionnent en synergie. Si l'intestin ne fonctionne pas, il peut y avoir assez facilement des troubles bronchiques.
 

L'hyperperméabilité de l'intestin grêle explique très clairement pourquoi les bronches sont atteintes dans un tel cas, ceci est expliqué en détail dans le livre de Jean Seignalet, l'alimentation ou la troisième médecine, à la page : 531 (hypothèse sur la pathogénie de l'asthme).
 

Plusieurs fois par année, Eléonore prend de la flore intestinale (lactobact omnifos, préparations contenant du bifidus, lactibiane). Ce qui renforce également la flore intestinale, sont les prunes umeboshis (préparation de prunes japonaises fermentées) et aussi les légumes lacto-fermentés comme la choucroute.
 

Ce qui diminue très rapidement après l'arrêt du gluten, ce sont les ballonements après les repas et le besoin d'ouvrir la ceinture de son pantalon. S'il n'y a plus de fermentations dans l'intestin, ces symptômes disparaissent.
 

Juin 2008 : Eléonore a fait des tests de la paroi du grêle qui est complètement guérie.
 

Amélioration des traits autistiques et des troubles de l'apprentissage
:
 

Le dernier symptôme apparu, la régression autistique qui s'est installée rapidement a mis environ 8 ans et demi à s'améliorer. Aujourd'hui Eléonore n'a plus aucun trait autistique et quasiment plus de troubles de l'apprentissage. Dans les observations que j'ai faites au cours de toutes ces années, il semble que les troubles du comportement et les troubles de l'apprentissage soient issus des traits autistiques, qui eux semblent venir d'un déréglement des neurotransmetteurs dans le cerveau (dopamine dans le néo-cortex chez Eléonore?), suite à l'hyperperméabilité de l'intestin grêle qui semble être à la source de tout ce qui est décrit.
 

Il y a d'abord eu une amélioration du comportement, la véritable amélioration des apprentissages se faisant plus tardivement. Concernant les apprentissages, il y a eu beaucoup d'améliorations, mais de façon progressive. Elle a d'abord amélioré conjointement son écriture et sa lecture, puis le dessin, le raisonnement est ce qui s'est installé en dernier. Elle commence maintenant à 11 ans à pouvoir élaborer quelques petits problèmes mathématiques avec un raisonnement, toute seule, ce qui était encore impossible, il y a une année.
 

On dirait que le cerveau se répare de la même manière que la développement du cerveau d'un bébé de 6 mois à 2 ans (que les améliorations se font dans les mêmes séquences)
Bien que ces facultés intellectuelles pures aient mis beaucoup de temps à se réorganiser, Eléonore a énormément développé son cerveau émotionnel. La mémoire et le chant sont ses points forts, en chant elle est même traitée de douée par sa professeur. Elle réajuste facilement les notes, a posé sa voix très facilement, elle possède de très belles harmoniques et a une voix qui porte, on dirait qu'elle a beaucoup de volume pulmonaire.
 

Elle a une réelle capacité à comprendre les autres, à se mettre à leur place, elle est facilement en empathie avec quelqu'un qui souffre. Elle s'intéresse aux gens. Il semblerait que ces facultés ce soient beaucoup développées au cours des dernières années.
 

Juin 2008 : Elle est promue en 6ème primaire, n'a eu que des 6 (note maximale), d'après sa maîtresse, elle aurait récupéré l'intégralité de l'enseignement primaire en moins de deux ans.
 

Amélioration motrice :
 

Comme je l'ai souvent dit, Eléonore paraissait être comme un pantin désarticulé, elle gesticulait passablement surtout quand elle n'arrivait pas à réaliser une activité scolaire, si elle ne comprenait pas quelque chose, elle pouvait se tordre le corps dans tous les sens. Elle ne sut descendre un escalier en courant que très récemment. Après plusieurs années de régime sans gluten, son corps physique semble se mouvoir exactement de la même manière qu'un autre enfant. Elle maîtrise aussi mieux l'espace. Elle m'aide dans la cuisine, alors que couper des légumes au couteau était encore impossible, il y a deux ans.
 

Juin 2008 : Plus aucun problème moteur, elle court dans les escaliers, paraît calme et posée, personne ne repère qu'elle a souffert d'autisme dans son enfance.
 

Amélioration des caries dentaires
:
 

A l'âge de 5 ans, nous avons découvert qu'Eléonore avait les dents très cariées. Avec des caries très profondes. Comme je l'expliquais dans le régime sans gluten et sans protéines de lait, les enfants intolérants au gluten sont de véritables gouffres à sucre. Vous pouvez faire vous même l'expérience, essayez le régime sans gluten pendant une quinzaine de jours et vous n'aurez plus de fringale en passant devant les boulangeries. L'intolérant au gluten et au protéines de lait peut faire de véritables hypoglycémies cérébrales. Plusieurs personnes intolérantes se sont plaintes de se sentir souvent en « manque de sucre ». L'assimilation n'est pas le point fort des intolérants.
 

Depuis qu'Eléonore ne mange plus de gluten, ses caries ont très fortement diminué. Sans doute, le régime sans gluten diminue-t-il l'acidité dans la bouche. Bon nombre de gros buveurs de thé ont révélé ne plus avoir de taches brunes sur les dents après l'arrêt du gluten.
 

Diminution des champignons dans l'organisme :



L'intestin d'un intolérant alimentaire contient une flore pathogène stupéfiante, avec beaucoup de champignons, des candida albicans et autres. Eléonore avait facilement quand elle était petite, des infections à champignons vers les chevilles. Un antimycosique est venu difficilement à bout de ces taches qui avaient la forme de pièces de 5 francs au dessus des malléoles du pied. Depuis qu'elle a cessé de manger du gluten, elle n'a plus jamais eu ce genre de champignon. L'amélioration de la flore intestinale y est sûrement pour beaucoup.

 

 

Diminution des sudations nocturnes
:
 

Très rapidement après le vaccin de la rougeole, Eléonore s'est mise à transpirer d'une façon telle que nous devions changer son pyjama plusieurs fois par nuit. Elle avait les cheveux tout mouillés. Une transpiration telle, qu'elle aurait dû m'alerter, d'autant plus qu'elle n'en n'avait jamais avant le vaccin de la rougeole.
 

Depuis qu'elle ne mange plus de gluten et de produits laitiers, ces symptômes ont complètement disparu.
 

Diminution de la fatigue après les repas
:
 

Après le repas de midi, Eléonore se plaignait d'une telle fatigue qu'elle ne voulait pas se rendre à l'école. Ce symptôme a complètement disparu après l'arrêt du gluten et le mot fatigue ne sort jamais de sa bouche. Elle a une très bonne résistance.
 

Amélioration de la pâleur de la peau et des cernes sous les yeux :
 

Eléonore avait une belle mine et aucun cerne sous les yeux avant le vaccin de la rougeole, en revanche, après ses nombreux troubles intestinaux, je ne lui trouvais jamais une mine très rayonnante, d'autant plus qu'elle n'était pas particulièrement expressive. Après plusieurs années de tentavive de réparation de tout son être, elle a enfin retrouvé une bonne mine et n'a plus de cernes bleus sous les yeux.
 

Ce qui ne s'est pas encore assez amélioré à mon goût
:
 

Sa courbe de poids ne suit pas la courbe des enfants ayant un régime dit normal. Ce n'est que depuis cette année, qu'elle a commencé à prendre un peu plus de poids. Le régime sans gluten étant moins riche en protéines, il est impératif de ne pas rendre son enfant végétarien. Si le poids d'Eléonore pourrait un peu s'amliorer, en revanche sa croissance, n'a pas été entravée. Elle est même plus grande que la moyenne, ce qui n'a rien à voir avec son régime. En revanche, si elle est assez mince, ses muscles des cuisses sont bien fermes et solides. On ne voit pas trop les os de son corps. Vu qu'elle assimile mieux les aliments, son poids devrait s'améliorer.
 

Juin 2008 : Bien qu'elle soit fine, elle a fait des analyses de sang, qui ont montré qu'elle n'a aucune carence. Elle a pris 11 kilos en 2 ans, mais paraît toujours très longiligne, car elle a énormément grandi tout en ne grossissant pas en parallèle.
 

Amélioration des capacités émotionnelles :
 

Juin 2008 : Elle vient de faire une audition de chant, elle a tant progressé qu'elle chante vraiment bien, grande capacité mimétique, capacité de monter dans les aigus. Sa professeur de chant se dit impressionnée des résultats.
 

Sphère hormonale :


Elle a eu ses règles à l'âge de 12 ans et régulières. Ce qui est la signification que ses hormones fonctionnent bien.